Communiqué de presse des FPS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES FEMMES PREVOYANTES SOCIALISTES

 

Accommodements religieux : le plus court chemin vers les dérives.

 

La presse se fait l’écho de dérives gravissimes liées à l’autorisation de figurer voilée sur les photos d’identité, pour un motif religieux ou médical indéniable, précise la législation*. Certains employés communaux exigeraient dès lors que les personnes souhaitant bénéficier de cette tolérance prouvent leur appartenance religieuse, par des « attestations d’islamité » ou autres certificats provenant de mosquées.

Organisation laïque, les FPS s’indignent de ces pratiques, car les autorités publiques ne peuvent en aucun cas demander à qui que ce soit de faire état de sa religion. Mais plus que dans ces usages isolés, c’est dans le principe même de cette autorisation limitée à quelques-un-es que se situe le problème : soit la loi interdit à tous de poser avec un couvre-chef, à part pour des raisons médicales (un certificat médical est quant à lui tout à fait exigible), soit elle l’autorise à tous, quelle qu’en soit la raison. Si ma voisine peut poser voilée, pourquoi ne puis-je pas poser chapeautée ? Ce n’est pas à l’autorité publique de juger de la valeur de nos motivations idéologiques.

Les dérives constatées dans certaines communes ne font que confirmer cette position : faire des lois à géométrie variable, c’est bel et bien mettre le doigt dans un engrenage qui risque de se révéler infernal plus vite qu’on ne le croit. Faire reposer une exception à la loi sur l’appartenance à une religion est et sera toujours une brèche intolérable dans les principes fondamentaux de notre démocratie.

 * Lire Le Soir, 25 septembre 2012.

 

 

Imprimer