Communiqué Voile intégral / Femmes contre les intégrismes

 

Communiqué de presse des Femmes contre les intégrismes sur le voile intégral. 07/07/2010.

Face à la frilosité des appareils politiques devant la question du visage masqué par le voile intégral, nous sommes convaincues qu’une loi est aujourd’hui nécessaire, pour marquer un coup d’arrêt aux pratiques anti-républicaines et rétrogrades des intégristes, de quelque religion ou secte qu’ils soient.

Quand nous entendons évoquer les discriminations faites aux femmes pour défendre la « burqa » alors qu’il s’agit de menace directe à l’ordre public ; quand nous voyons des hommes et des femmes de gauche et de droite ne plus savoir discerner le respect des lois républicaines du nécessaire combat contre l’islamisme, nous disons : cela suffit !

Ajoutée à la cacophonie médiatique sur le sujet, on a voulu nous faire croire qu’il s’agissait de voter une loi « anti-musulmans » : si c’était le cas, cela serait aussi stupide, inefficace et dangereux que le sont les positions d’extrême-droite pour la suppression des minarets ou la promotion des « apéros saucissons-pinard » sur un mode faussement jovial.

Nous avons pleinement conscience que le débat public a été largement faussé par les tactiques politiciennes de droite et de gauche : édulcoré d’un côté et caricaturé de l’autre. Cependant, faut-il se cacher derrière son petit doigt tandis qu’il est urgent de lutter contre les intégrismes et contre toutes les régressions qu’ils engendrent pour les femmes, en France ?

Depuis quinze ans, nous défendons l’idée que le débat et la lutte contre les intégrismes seraient plus féconds si l’on prêtait l’oreille à celles et ceux qui, de part et d’autre de la Méditerranée, se battent contre toutes les formes de violences faites aux femmes, dont l’imposition du voile, et promeuvent l’égalité et la laïcité que nous avons à soutenir encore aujourd’hui, en France.

Les pressions des intégristes sont à l’¦uvre depuis trop longtemps pour qu’on feigne encore de les ignorer ou de les minorer. La grande majorité des personnes et groupes auditionnée par la commission parlementaire formée sous la présidence d’André Gérin –dont Femmes contre les intégrismes- les ont détaillées en profondeur. En quelque 600 pages, ils et elles ne confondent pas « l’arbre » –le voile intégral sous toutes ses formes, qui se répand de façon exhibitionniste et provocatrice dans nos cités : sitar, tchador, burqa, etc- avec « la forêt » des comportements intégristes et sectaires à l’¦uvre dans toute la société : de l’enfermement sous des voiles épais aux restrictions des libertés d’agir, de se mouvoir, de travailler…

Au législateur aujourd’hui de prendre ses responsabilités en connaissance de cause. Il en va du respect des droits des femmes et de leur liberté ; il en va aussi du respect de la laïcité et de l’égalité républicaine.

- Plus d’infos : www.asso-fci.org

 

Imprimer